Compte rendu des courses de Louvigné-du-Désert et Lanrelas

Louvigné

C’est une nouvelle course pour tout le monde, donc chacun a ses chances.-La première montée d’essai: je prends mes marques tout en imprimant un bon rythme pour avoir des repères de freinage déjà tardifs.Le speaker me confie que j’ai le meilleur temps de cette séance d’essai libre (sans chrono officiel).-Les essais qualif: je reste sur un bon rythme, le tracé me plait beaucoup; très rapide et un peu bosselé; je me régale,ça bouge pas mal mais c’est trop bien… je me qualifie 3 ème.-La première montée course: je fais quelques erreurs; la moto décolle carrément sur un changement d’angle c’est génial… je me place 4 ème.-La deuxième montée course: je fais 4 ème, encore quelques erreurs, je suis à une demi-seconde de mon prédécesseur, ca va vite…-Une super journée, la plus belle course de la saison…

Lanrelas

La finale du championnat.-La pluie ne nous a pas quitté de la journée.-Les essais ont commencé tardivement sur une piste très grasse et glissante; la prudence était de mise.-Pour les essais qualif la piste étais séchante par endroits, je réalise le deuxième temps sans être trop dedans; la moto ne bougeait presque pas… -La première montée course: la piste avait remouillée; hélas je manque aussi de vitesse, la moto ne remue pas comme d’habitude… je fais 2 ème.-La deuxième montée: je réussis à avoir un peu plus de vitesse? la moto vit un peut plus, je fais le meilleur temps. Yes!! enfin une pour moi….
bravo à Jimmy pour le scratch avec la 1000 et à Patrice pour son double titre 600 – 1300

Merci à tous ceux qui me soutiennent et ceux qui me filent un super coup de main à toutes les courses, tous ça c’est grâce à eux aussi….

www.facebook.com/notes/morbihan-moto-racing-team-mmrt

 

Moto en hivernage ?

Nombreux d’entre vous prennent la décision de mettre leur moto en hivernage. Puisqu’elle ne va pas vous servir, vous avez bien raison, autant qu’elle reste au chaud !
Mais vous n’êtes pas sans savoir qu’une moto ça se bichonne même quand ça ne roule pas.

Les assurances Le Nalio vous donne donc 8 conseils pour un hivernage réussi et surtout une reprise en main sans soucis au printemps :

La batterie

Démonter la batterie ne sert plus à rien : les motos actuelles possèdent en série un dispositif de maintien de la tension. Les anciennes doivent être démontées, placées au chaud et chargées 2h/mois.

Le réservoir

Un réservoir plein laisse moins de place aux vapeurs d’essence et d’humidité, évitant ainsi la corrosion. Robinet d’essence manuel sur off.

La chaîne

Bien graisser la chaîne pour éviter les points de corrosion.

L’huile

Remplacer l’huile moteur avant l’hivernage si elle est vieille ou laiteuse : évite l’oxydation interne du moteur.

Les pneus

Surgonfler les pneus et vérifier régulièrement qu’il n’y a pas de fuite qui pourrait entraîner leur déformation ou un léger plat, ou mettre sur cales.

Le filtre à air

Obturer le filtre à air et le pot d’échappement pour éviter l’entrée de l’humidité à l’intérieur des pièces essentielles.

Le lieu

Un lieu d’hivernage sec, ventilé et accessible facilite la vérification de votre moto. Sous un drap et non une bâche étanche (condensation).

Le redémarrage

Lors du redémarrage : vérifier les pneus, les niveaux d’huile et de carburant, la charge de la batterie, faire une vidange éventuelle et un graissage, dépoussiérer et laver la machine.

Final championnat de Bretagne, Jules Boyer sur le podium !

Retour sur la final du championnat de Bretagne – Course de côte moto

Balade de 95 Km sous la pluie pour aller à Lanrelas. Idem pour le retour, lumière du jour en moins… !
Des petites routes, de la terre sur la route à la sortie des fermes et des champs, les premières châtaignes écrasées sur le bitume… de préférence dans les virages en sous bois.

Le soleil n’était pas présent mais visiblement une bonne nouvelle pour Jules qui a fait le meilleur temps hier des coureurs pour cette grande finale.
Un chrono qui lui a fait gagner assez de points, pour prendre la 3ème place sur le podium du Championnat de Bretagne 2017 !

Encore 5ème après la course de côte de Louvigné, le voilà bien remonté sur une route de campagne et sous la pluie !

Félicitations également aux 2 premiers :

1er : Patrice LE BAGOUSSE du MC QUEVEN,
soutenu par AUTO MOTO PONTIVY (YAM et APRILIA),
qui coure depuis 20 ans et enlève pour la première fois les premières places de cette saison en catégories 600 et 1300.

2nd : Jimmy OLLIVIER, un jeune motard du MC BALEER BRO,
soutenu par GUILLARMO MOTOS PONTIVY (KAWA),
qui enlève brillamment la seconde place.

Une moto volée toute les 6 minutes !

Parmi elles, une sur 4 était dans un garage ou sur un parking privé. En plus il y a 150.000 plaintes chaque année pour vols d’accessoires (un vol d’accessoire toute les 3 minutes !), et tous les motards ne se déplacent pas systématiquement pour faire enregistrer leur plainte à la Police ou à la Gendarmerie.

Les motos les plus volées sont aussi les plus vendues puisque les vols alimentent surtout les circuits parallèles de vente de pièces détachées. La valeur des motos volées est principalement comprise entre 5.000 et 10.000 € et pour la plupart elles sont de cylindrée égale ou supérieure à 600 cc. Le top des vols revient aux maxiscoots comme que le TMAX, puis viennent ensuite les sportives, les roadsters et enfin les GT sportives.

Il est surprenant de constater que les constructeurs communiquent peu sur ce sujet et font encore moins d’effort pour nous aider à protéger notre moto contre le vol. Il suffit de voir le peu de place (quand elle existe) aménagée pour loger un U ou même un bloque-disque sur une sportive ou un roadster. C’est plus surprenant encore quand on sait que les études démontrent qu’après un vol un motard sur 2 change de marque car il considère que la marque ou le modèle ont été en partie responsables de son malheur.

N’oublions pas que des motos sont retrouvées : moins d’une sur 10 seulement, dépouillées ou accidentées. Et lorsque le motard est indemnisé les études soulignent qu’un sur deux se plaint d’un remboursement insuffisant et que la faute revient surtout à l’expert qui a appliqué une trop forte décote ou à l’assureur qui n’a pas pris en charge les accessoires et a appliqué une franchise trop élevée.

Donc pour éviter ces déboires il est important d’être bien conseillé lors du choix des garanties. Un courtier spécialisé attirera votre attention sur les conditions de la garantie vol : les exclusions, les limites et les moyens de protection obligatoires ou recommandés par la compagnie d’assurance qu’il vous propose. C’est ce que nous faisons chez Assurances LE NALIO et ça marche puisque les compagnies nous confirment que nos clients motards sont moins touchés que la moyenne. Et si le vol doit arriver, notre engagement va jusqu’à prendre la franchise à notre charge.

Il est important de vous rappeler un point rarement abordé. Une omission de votre part ou une fausse déclaration, lors de la signature du contrat et pendant toute sa durée, peuvent réduire l’indemnité en cas de vol de votre moto. Par exemple si vous avez déclaré un lieu de garage habituel dans une tranquille commune de Bretagne tandis que vous résidez maintenant à Paris ou dans une charmante ville du sud de la France où la fréquence des vols est très élevée. L’assureur s’en apercevra au moment de la déclaration du vol. Au mieux l’indemnité sera réduite. Au pire elle sera annulée si votre mauvaise foi est avérée. S’il s’en aperçoit après vous avoir indemnisé, vous devrez le rembourser. Les cotisations prélevées ne vous seront pas remboursées.

Le résultat sera le même si vous n’êtes pas en mesure de prouver que les moyens de protection exigés par l’assureur ont été respectés.

Outre le blocage de la colonne de direction, votre contrat peut exiger un ou plusieurs moyens de protection supplémentaires.

Le moyen de protection le plus couramment exigé par les compagnies et donc utilisé par les 2/3 des motards est l’antivol mécanique de type U. Encore faut-il qu’il soit agréé et qu’il soit utilisé correctement. Il est conseillé de bloquer un bâton de la jante avant avec un ou 2 amortisseurs. L’idéal est qu’il serve aussi à attacher votre moto à un point fixe. Seulement un utilisateur sur deux reconnait le faire.

Le bloque-disque (avec ou sans sirène intégrée) est de moins en moins recommandé par les compagnies d’assurance. Même s’il est homologué, sa résistance se compte en secondes par les organismes de certification : 6 à 10 secondes pour l’ouvrir quand le moins bon U homologué résiste 2 minutes. Pour ces raisons seulement 4 motards sur 10 l’utilisent et les achats sont en baisse.

Après le U, le moyen de dissuasion le plus recommandé est le gravage car il rendra difficile la revente des pièces. Les 7 derniers caractères du numéro de série de votre moto seront gravés sur 11 pièces et votre moto sera inscrite 6 ans dans le fichier ARGOS qui est accessible aux compagnies d’assurance, à la Police et à la Gendarmerie. Lors du gravage vous pouvez faire pucer votre moto (identification RFID). Cela n’est pas obligatoire mais facilite et accélère l’identification de votre moto par les autorités.

Certains s’étonnent des différences de coût du gravage (coût moyen 70 €). La première raison est que cette opération peut nécessiter plus ou moins de temps et de soin selon le modèle de votre moto (carénages d’une sportive, chromes d’un custom, etc). La deuxième est que certains organismes peuvent vous proposer des services supplémentaires comme le prêt d’une moto suite au vol, le remboursement de la franchise déduite de l’indemnité par votre assureur, une aide financière pour faciliter l’achat d’une nouvelle moto ou la prise en charge des frais d’assistance (retour au domicile suite à vol et rapatriement de la moto retrouvée). C’est souvent un bon complément à votre contrat d’assurance.

Si vous achetez une moto d’occasion déjà gravée, pensez à réclamer l’attestation à son ancien propriétaire et à renouveler l’inscription au fichier à votre nom. Il vous en coutera la moitié des frais d’un gravage.

L’alarme peut être exigée par votre assureur si vous résidez dans une zone à risque. Ce sera toujours en complément de l’utilisation d’un antivol mécanique de type U ou chaine homologués. De préférence installée par le constructeur. Evitez le montage par vos soins, souvent source de pannes électriques aléatoires.

Dans tous les cas il vous faudra conserver des justificatifs d’achat et d’installation où figurent votre nom ou le numéro de série de la moto. Ils vous seront réclamés lors de la déclaration du vol de votre moto. La non communication des justificatifs à votre assureur peut entrainer l’absence ou la diminution de l’indemnité, ou la majoration de la franchise.

D’autres moyens de protections existent. En voici quelques uns. Les systèmes d’anti-démarrage avec clé codée ne sont pas reconnus par les assureurs car il n’est pas utile de démarrer la moto pour la voler. Les traqueurs ne sont jamais exigés car ils servent uniquement à récupérer la moto après le vol et le taux de récupération reste faible. Des boitiers connectés à votre ordinateur ou à votre smartphone (Bikesens par exemple) ont pour seule fonction de vous prévenir en cas de tentative de vol mais il faudra que vous vous teniez à proximité, prêt à intervenir…

Donc faites le point avec votre assureur dès la conclusion de votre contrat. N’attendez pas que la moto soit volée. Il sera trop tard !

Le gilet jaune en moto ?

Gilet jaune pour les 2-roues motorisés : obligation de détention, pas de port

gilet jaune en moto

Que contient exactement cette nouvelle réglementation ? A qui s’adresse-t-elle ? Quelles sont les sanctions encourues ?
Le point sur une annonce qui affole la communauté motocycliste…

3 obligations en une :

Le décret contient concrètement 3 obligations :
L’obligation de détenir :
Tout conducteur de deux-roues motorisé, trois-roues motorisé ou quadricycle à moteur non carrossé devra disposer d’un gilet de haute visibilité sur lui ou dans un rangement du véhicule.
L’obligation de revêtir :
Le gilet devra être porté lorsque le conducteur sera amené à quitter son véhicule immobilisé sur la chaussé ou ses abords, à la suite d’un arrêt d’urgence.
L’obligation de présenter le gilet :
En cas de contrôle routier, le conducteur sera tenu de justifier, auprès de l’agent de police ou de gendarmerie, qu’il détient effectivement un gilet de haute visibilité.

Article écrit par Marc Le Nalio. Photo Mehdiator.

Résumé de la course de côte de St Thurial

Notre courageux Jules oublie de préciser qu’il a pris le départ tandis qu’une récente blessure de VTT le faisait souffrir au pied gauche (encore utile pour le sélecteur de vitesse…). Il a donc rejoins sa moto en boitant. Evidemment le chrono en a souffert aussi et le lendemain il ne pouvait évidemment plus poser le pied à terre. Je lui souhaite un bon rétablissement en attendant de le retrouver à LOUVIGNE. L.A.S !

Félicitations à Ivan, pour cette première participation où il décroche un bon chrono de 49,045 secondes. Malgré son sourire ravi je sais qu’il avait le trac. Bravo à lui !
Marc Le Nalio

Récit de Jules

Le weekend dernier se déroulait la course de côte de St Thurial.
Nous sommes arrivés samedi soir pour nous installer.
Un violent orage éclate dans la nuit, la piste était encore trempée au matin. Pour la première montée d’essai j’ai donc préféré mettre un pneu pluie à l’avant pour être plus tranquille en cas de freinage tardif.
Ivan prend ses marques, mais la pression que j’ai mis dans ses pneus ne lui convient pas, nous rectifions pour la montée qualif.
La deuxième montée se passe bien pour tous les deux mis à part qu’on manque de rythme.
Plusieurs sorties de piste nous font prendre pas mal de retard.

La première montée course : une bonne perte de l’arrière me déséquilibre en sortant du gauche du  « fer à cheval ». Je cravache le reste de la montée mais ne réalise que le 5ème temps.

La deuxième montée : je prends un départ correct mais le rythme n’est pas là tout au long de la montée ( la fatigue, la chaleur, l’attente…) bref je ne suis pas dedans. Je réalise le 5ème temps aussi.
Ivan réalise deux belles montées compte tenu de sa monture qui est loin d’être fraîche et pour une première en course de côte.

Merci à tous pour votre soutien.

RDV à Louvigné du Désert le 24 septembre pour l’avant dernière course du championnat.

+3% sur le marché de la moto

Le marché de la moto vient de prendre +3% au premier semestre 2017

Le marché de la moto neuve du Morbihan ne donne pas une image fidèle du marché français qui est tiré par les acheteurs de la région parisienne et des grandes agglomérations régionales.

Les chiffres nationaux du 1er semestre donnent généralement une tendance de l’année complète car les ventes s’y concentrent après les salons de l’automne précédent. Toutefois cette année, le passage à l’EURO 4 perturbe la lecture des chiffres des 6 premiers mois. Un total de 85.790 motos neuves vendues dont 17.000 YAM 1er constructeur en France, et seulement 96 MV AGUSTA !

Le TOP 5 des ventes : la MT07 à égalité avec le TMAX suivis par la Z650 puis 2 scooters 125. Viennent ensuite le Z900 et la MT09 aux coudes à coudes. La 1ère BMW est en 9ème position (R1200GS) et la 1ère KTM en 27ème place DUKE 125, un peu mieux que la SuperDuke 1290 R, et la SV650.

L’italienne la plus vendue en France est la DUCATI Scrambler en 31ème position. Mieux que la 1ère HARLEY-DAVIDSON XL 1200X.

La 1ère sportive arrive 41ème avec 511 ventes. Les roadsters dominent le marché surtout avec les liquidations promotionnelles des EURO 3 en début d’année. Les Tous-Terrains baissent de 9%, les 3 et 4 roues chutent de 33%, mais le MP3 ne recule que de 9% avec autant de ventes que le TMAX (3.600). Les marques en progression : HONDA, TRIUMPH (+24%), MASH (+18%). DUCATI et MOTO GUZZI sont stables. HD, APRILIA et PIAGGIO en baisse.

Chez Assurances LE NALIO les roadsters sont sur-représentés.

Nouvelle plaque d’immatriculation

Depuis le 1er juillet 2017, les plaques de moto et scooter doivent répondre à la nouvelle réglementation qui impose des dimensions standards pour tous les deux-roues. Pour être homologuées, les plaques devront mesurer 210 mm de largeur sur 130 mm de hauteur. Explications.

Qui est concerné par cette nouvelle loi ?

L’arrêté a été publié le 6 décembre 2016, par le ministère de l’Intérieur et concerne tous les véhicules à deux ou trois roues ainsi que les quadricycles à moteur qui ne sont pas carrossés.

Les véhicules achetés après le 1er juillet 2015 sont censés déjà répondre aux normes. Si vous avez fait appel à un professionnel pour poser une nouvelle plaque après cette date, il en est de même.

Ce décret est rétroactif, ce qui signifie que tous les deux-roues ou véhicules concernés même ceux qui ont été achetés avant le 1er juillet 2015 devront être équipés de ces nouvelles planques d’immatriculation. C’est assez rare pour le noter et cela est justifié par l’égalité de traitement pour tous les véhicules motorisés.

Pensez donc à vérifier les dimensions de votre plaque pour éviter toute déconvenue.

Pourquoi un tel changement ?

L’observatoire national interministériel de la sécurité routière justifie cette harmonisation des tailles des plaques d’immatriculation des motos et scooters par le constat suivant : d’après lui, les usagers de deux-roues conduisent plus vite que les automobilistes, il estime que leur vitesse est supérieure de 10%.

La mise en place de cet arrêté permettrait un meilleur contrôle des deux-roues et donc une diminution de la mortalité des motocyclistes et des cyclomotoristes. Mais pour les motards, ce changement a également une visée lucrative puisque sonbut premier est de faciliter la photographie de la plaque lors du passage devant un radar.

Que risque-t-on en cas d’infraction ?

Si vous n’avez pas encore changé votre plaque d’immatriculation, vous avez tout intérêt à le faire rapidement. Dans le cas contraire, vous risquez une amende de 4e catégorie s’élevant à 135 euros.

En plus de l’amende de 135 euros, votre véhicule peut être immobilisé. C’est également le cas, si vos plaques sont illisibles ou si vous ne disposez pas d’une plaque d’immatriculation sur votre deux-roues. Par contre, si vous utilisez un dispositif qui empêche la constatation des infractions routières, celle-ci passe à 1 500 euros (contravention de 5ème classe) avec suspension du permis, retrait de six points et confiscation du dispositif ainsi que du véhicule. Il en sera de même dans les cas où le support de plaque n’est pas conforme à la réglementation, placé sous la selle, incliné à plus de 30° ou articulé.

Sachez également que depuis 2009, les véhicules doivent être immatriculés de la manière suivante : 2 lettres, 3 chiffres et 2 lettres. Si vous êtes encore immatriculé selon l’ancien système, vous devrez effectuer votre changement en préfecture avant le 31 décembre 2020.

En cas de doute, retrouvez sur notre guide complet toutes les amendes et contraventions moto dont vous pouvez faire l’objet en cas d’infraction.

Où acheter sa nouvelle plaque d’immatriculation

N’attendez plus pour acheter votre nouvelle plaque d’immatriculation. Vous pouvez vous rendre dans l’un des centres spécialisés auto moto ou la commander en ligne en quelques clics sur Eplaque.fr. Il vous suffit de renseigner votre numéro d’immatriculation, votre région et département. Vous pouvez aussi acheter le kit de fixation ou les rivets en même temps.

Article www.speedway.fr

Résumé de nôtre finale RC CUP à Magny-Cours

Retour sur la final RC Cup à Magny-Cours :

Nous arrivons jeudi en fin d’après-midi, juste le temps de décharger et – cool ! – nous pouvons faire la dernière séance d’essais de la journée.
Je suis rapidement dans les chronos course de l’an passé.. encourageant… Max lui découvre la piste.

Vendredi :
Les essais se passent bien pour moi 2 secondes de gagné par rapport à l’an passé. Max, lui, prend doucement ses marques.

Samedi matin :
Qualification et encore 1 seconde de gagnée. Cependant, j’ai du mal à passer mes vitesses (le verrouillage est fatigué). Je ne termine pas la séance des qualifications mais le chrono était déjà pas mal.
Max lui fait une superbe qualification juste derrière les pilotes rapides et trouve son rythme. Il est qualifié en 2ème KTM.

Samedi fin d’après-midi :
Course 1, je prends un assez bon départ. Je double quelques pilotes pendant les premier tour, le chrono descend encore d’1 seconde.
En fin de course les pilotes devant moi étant un peu trop loin et mon chrono chute un peu.. Ca revient derrière et commence une belle bagarre !! Je me fais passer puis c’est moi qui passe…
Je termine 5ème KTM, 21 au classement général.
La moto de Max, fait des siennes, elle s’éteint quand elle veut…. Dégoutté… !

Dimanche midi :
Course 2, je prends un bon départ et comme la veille, double quelques pilotes. Le rythme est là !
Max est juste derrière moi et est plus rapide sur certaines parties du circuit. Il passe, je repasse… et au 3ème tour je perds l’arrière en sortant d’un droit, Max étant juste derrière moi; ne peut pas m’éviter… nous chutons tous les deux.
Fin de la course pour nous. Nous terminons 4ème et 5ème de la Cup KTM.

Nous avons passé une super saison de promo-sport chez KTM merci à Laurent pour cette expérience… et merci à tous ceux qui nous on donné un coup de main.

RDV à St Thurial à la fin du mois pour le championnat de Bretagne de course de côte.

Facebook : MORBIHAN MOTO RACING TEAM – MMRT

Disparition des guichets cartes grises en préfectures

Le service en ligne gratuit, prêt ou pas prêt ?

Le 26 février dernier, le Ministre de l’Intérieur, a validé la mise en œuvre d’un plan d’envergure ayant pour but de rajeunir le Service Public Français.

Dès lors, l’accueil des citoyens aux guichets dans les préfectures et sous-préfectures va entièrement disparaître d’ici novembre 2017 .

A la place, deux options s’offriront aux usagers :

  • Soit faire appel au service payants d’opérateurs privés,
  • Soit utiliser les nouveaux téléservices que l’administration s’est engagée à proposer.

Les changements d’adresse et déclarations de cession sont déjà possibles en ligne (sur Service-public.fr), la demande de duplicata en cas de perte, vol ou détérioration vient d’être déployée (avec quelques couacs)… On attend désormais LE service le plus important : la demande de carte grise en ligne, via le site Ants.gouv.fr.

A l’inverse d’un service en préfecture, une demande de carte grise par Internet entraîne un coût de prestation (autour d’une trentaine d’euros en général) qui s’ajoute à la taxe fiscale. Ce coût est justifié par le service rendu, l’accompagnement, les outils mis à disposition  et le suivi du dossier proposés par les sites agréés.

Prévu normalement pour le 4 juillet, à l’heure actuel, il n’en est rien…

Affaire à suivre !